lundi 30 juin 2008

Vendredi, c'est café

Si vous voulez en savoir plus, rendez-vous à l'adresse ci-dessous....
http://www.franckmartin.fr/invitation.htm

jeudi 26 juin 2008

Une critique sur le café radical...


... Une critique positive faite sur l'excellent site de LACAZE, merci la souris...http://lacaze.fiftiz.fr/blog/6313,cafe-radical-un-vrai-debat-democratique.html?coknn#ajoutcom


Et un rappel : Faut-il boycotter les jeux olympiques ? thème du prochain café le vendredi 4 juillet à 18 heures au même endroit ...

mercredi 25 juin 2008

Faut-il boycotter les jeux olympiques ? bis


Pour Reporters sans frontières, on le sait, la réponse est oui. Au delà du courage physique de Robert Mesnard qui a déjà organisé un boycott actif des événements, il y a toute une argumentation que l'on peut parcourir sur le site de reporter sans frontières. http://www.rsf.org/ ...
La Chine est une dictature, c'est entendu. Le sport moderne est soumis aux puissances financières et politiques ... qui peut le nier ?
Mais le boycott est il une bonne réponse à la défense des droits de l'homme ... Et faut-il boycotter l'ensemble des manifestations sportives ?
C'est ce qu'on débattra derrière une bière (ou autre selon affinités ...) lors du café radical animé par Patrice Yung, vendredi 4 juillet au café restaurant du Jardin de Bigards de 18 à 20 heures -
39 rue du Quai à Louviers

mardi 24 juin 2008

Qui fera la fête demain soir ?

Ci jointes, quelques images de la fête spontanée qui a eu lieu à Louviers à la suite des quarts de finale de la coupe d'Europe.

La joie turque s'est sympathiquement mélangée à une population parfois peu concernée par la réalité turque et parfois pas du tout concernée par le football... mais qui avait simplement envie de faire la fête.

Il serait dommage de perdre une occasion de se réjouir... Et la joie se doit d'être collective.
En fait, si la victoire sportive permet, à bon compte de se sentir membre d'une communauté, elle peut apporter bien davantage.

Qui aurait prédit la victoire des Turcs ? Pas grand monde et la joie n'en a paru que plus miraculeuse, comme lorsque la France a remporté la coupe du Monde en 1998 ... Ce n'est qu'après que sont venus les analyses scientifiques démontrant que la France ne pouvait que la gagner.

Demain soir, la Turquie est encore moins favorite. L'équipe compte quelques blessés et de nombreux cartons jaunes. L'Allemagne, plus fraîche et plus expérimentée à la fois, devrait l'emporter ... mais un match n'est jamais joué d'avance !

Ce qui est sur, c'est que si l'Allemagne gagne, le centre de nos villes en perdra en animation.


N'oubliez pas, pour les amateurs de sports ... Le thème du café radical le 4 juillet : faut-il boycotter les jeux olympiques ?

Les incendiaires ...

Nicolas Sarkozy reste le ministre de l'intérieur qui a mis le feu aux banlieues en 2005 ...
En lieutenant fidèle, Brice Hortefeux, ministre de notre identité nationale, a à peine eu le temps de se glorifier de ses excellents chiffres en matière d'expulsion... Cette inutile concession à un Front National en perdition s'est traduite 48 heures plus tard par l'incendie du centre de rétention de Vincennes, provoqué par les "retenus" (car ce ne sont pas des détenus ... même s'ils sont maintenus dans des conditions souvent pires que les prisonniers ... ce ne sont pas des détenus parce qu'il n'ont pas commis de délit) à la suite du décès de l'un d'entre eux victime d'une crise cardiaque.


Panique totale ! Dans cette situation aux frontières du droit, on a d'abord parlé de plus d'une centaine de détenus (pardon de retenus ...) ayant échappé à la vigilance des forces de l'ordre et égarés dans la nature... On aurait cru au récit d'une émeute dans une prison brésilienne... Bref, on a retrouvé presque tout le monde et finalement on se serait trompé dans les chiffres...




Passons, en dehors du malheureux décédé d'une crise cardiaque, c'est Brice Hortefeux et sa politique qui sont les premières victimes de cette situation intenable. L'UMP en accusant les associations humanitaires d'être les responsables de l'incendie, ne font qu'en rajouter au ridicule tragique dans lequel baigne le ministre de notre identité depuis qu'il est en poste.


Lui qui était si fier d'avoir des chiffres. Les voilà partis en fumée. Et voilà la réalité de sa politique exhibée en plein jour.


On le sait la solution au problème de l'immigration ne peut venir que de l'Europe ... Nous en parlerons dans un prochain café radical...


La solution ne peut venir que de l'Europe, et pour l'instant, il n'y a plus d'Europe. Où alors, juste une Europe dont la politique a tendance à se réduire aux accords commerciaux et à la répression.
Nous nous éloignons en France, comme en Europe de la politique humaniste et visionnaire dont nous avons pourtant un besoin impératif...
Si l'on se réfère aux discours de la mouvance Sarkozyste on voit mal la présidence française de l'Europe nous engager dans cette voie.


lundi 23 juin 2008

Faut-il boycotter les jeux olympiques ?

N'oubliez pas le café radical ... vendredi 4 juillet à 18 heures au café restaurant "Le Jardin de Bigards", 39 rue du Quai à Louviers.
Le thème, entre coupe d'Europe, tour de France, et ouverture des jeux :
Faut-il boycotter les jeux olympiques ?

vendredi 20 juin 2008

ça se passe comme ça ...

Ca se passe comme ça au café radical ...
Quelques images après un commentaire de José Alcala sur le premier café radical de Louviers. Un aperçu d'un débat assez riche où chacun a écouté l'autre et ou s'est exprimé qui le souhaitait.
Le blog de José Alcala : http://www.vernon27journal.info/, l'article : le café radical de gauche installe son café à Louviers.

mercredi 18 juin 2008

A coté de la plaque !

Encore une fois les socialistes lovériens montrent qu'ils peuvent révolutionner les alliances...
tant qu'il s'agit d'une bonne cause.
Il y a peu de temps, pour faire battre Martin, François Loncle a amené les socialistes à l'abattoir ! Résultat des courses : plus d'adjoint, une portion congrue dans les rangs de l'opposition ... mais Franck Martin n'a plus le canton de Louviers sud. Voilà de quoi réjouir François Loncle et Jean-Charles Houel ... Tant pis si toute la gauche sensée continue de crier "Aux fous !"

Enfin, François Loncle a choisi un nouveau cheval de bataille, il n'hésite pas à s'afficher pour celà aux cotés de la droite la plus audacieuse (à ses cotés, Jean-Pierre Nicolas, celui qu'Evreux a rejetté et dont la droite départementale ne veut plus entendre parler) pour défendre une cause déjà perdue : le maintien de notre système d'immatriculation.
Voilà, les automobilistes sont face à une hausse de 50 % du prix de l'essence, les français sont soumis à une perte brutale de leur pouvoir d'achat, l'Europe tremble sur ses bases, les émeutes de la faim se développent ... et notre Tonton parade fièrement à la une de la Dépêche pour se battre contre une mesure décidée depuis des années.... et contre laquelle il n'a rien dit à l'époque.

Affligeant !

lundi 16 juin 2008

Non Irlandais : c'est grave docteur ?


Ben oui, c'est quand même assez grave !
C'est dans un sens moins grave que ce qu'on pourrait croire, mais c'est quand même beaucoup plus grave. Dans un autre sens ...

J'avais vu dans la victoire de Sarkozy la conséquence logique de la victoire du Non Français.
Ce sentiment a été renforcé pendant le café radical qui a eu lieu juste après l'annonce de la victoire du non et juste avant la défaite de la France contre les Pays Bas(1)... En l'absence de projet le peuple se replie sur lui-même, il essaie de conserver ce qu'il peut, d'aller chercher tout seul ce qu'il peut. Il perd sa vision collective. En l'absence de projet, le peuple est à droite.
En l'absence de projet, le peuple vote non et il vote Sarko, en l'absence de projet il vote Berlusconi, en l'absence de projet l'ensemble des gouvernements d'Europe est le plus à droite depuis longtemps. Si la gauche avait eu un projet, Ségolène était présidente, les doigts dans le nez !
Bon, d'accord, ça c'est grave. Mais c'est surtout grave pour la Gauche, et ça peut se guérir.
Ca peut se guérir, parce que finalement on se rend compte, certes négativement, qu'il y a un vrai phénomène européen. Qu'il y a une vraie Europe. Il y a une Europe de l'intelligence, dont on ne parle pas assez mais il y a une Europe de la connerie ! Et celle là, si on n'en parle pas, elle se fait entendre !
On est aussi con (excusez-moi, je m'emporte, je ne le pense pas !) en Irlande qu'en France, en Italie qu'en Hollande. Tout bêtement on ne croit plus en rien, alors quand des cons (excusez-moi, je ne le pense pas ...) de technocrates nous demandent en plus d'être d'accord avec des mesures qui nous emm..ouisent, faut quand même pas nous prendre pour ce qu'on est.

La connerie fait l'objet d'une profonde réflexion de la part pensante de l'humanité. Elle n'en est jamais venue à bout ! C'est comme ça, la connerie est la part trop profonde de l'être humain. On n'a toujours pas trouvé de sonar assez puissant pour en trouver le fond dans nos profondeurs océanes. En attendant, on continue de creuser.

Bref, pour en revenir à nos moutons irlandais. Leur non est un appel à la gauche. Nous sommes en manque de projet européen, nous sommes en manque d'analyse et de projet sur la mondialisation ... Toutes nos forces doivent être engagées dans une réflexion commune avec tous les européens. En raisonnant au cas par cas, au coup pour coup, nous ne pourrons nous contenter, en attendant pire, que de petites victoires locales.

Si la gauche montre la voie (et Elle seule peut le faire, parce qu'elle est mentalement et radicalement structurée pour ...) elle pourra sortir de ses querelles internes dans chaque pays et au sein de l'Europe.
(1) N'y cherchez pas de symbole, mais quand même ! La Hollande et la France qui ont tous les deux foutu le merdier en Europe se disputent et s'éliminent (surtout pour la France) le soir même ou l'Irlande joint sa voie à ce joyeux cafouillis. Cela dit, il n'y a pas que des mauvais résultats dans cette coupe d'Europe. La Roumanie qui force le respect de l'équipe de Berlusconi pendant que les roumains sont victimes de la plus grande vague de xénophobie depuis longtemps en Italie ... et surtout, mais oui, les Turcs qui se qualifient pour les quarts ! A quand la Turquie championne d'Europe ? ... Mais je m'égare !

La première gorgée de café



La première gorgée de café a eu le goût de champagne !
C'était frais, pétillant, il y en avait pour tous les goûts et surtout, il y a eu comme dans l'alcool cette soir inextinguible d'en savoir plus.
Le café radical, plus on en boit, plus on a soif !
Elisabeth Boyer a versé les premières bulles dans un paysage difficile. Le non à l'Europe des irlandais invite à une réflexion profonde et en tous les cas ne facilite pas la tâche du Président de la République Française futur président de l'Europe !
Nicolas Sarkozy est rejetté pour ce qui a contribué à le faire élire, le people, le bling-bling ... il est l'héritier d'un mai 68 de droite, qui, en bousculant les institutions discrédite tout le monde. Il joue qui plus est dangereusement avec les principes républicains en s'affichant comme Chanoine... passons sur les relations avec Berlusconi et avec ses richissimes amis, qui font de Sarkozy un président sous influence ?
Sur cet aspect, les radicaux, bein que revendiquant un certain libéralisme, ne souhaitent pas un démantèlement des principes et des institutions républicaines. Sarkozy joue un jeu dangereux.
Cependant Sarkozy n'est pas fini. C'est un constat général et triste dans l'assistance. Il n'y a pas de réponse cohérencte de la gauche. La gauche est toujours en mal de projet depuis 2002.
Véronique : je suis pessimiste..
Cécile : On attend des réponses de la gauche
Francis : le premier déchirement sarkozyste a lieu au niveau de la culture, de l'éducation. On massacre l'école, on massacre la culture !
Anne-Josy : la gauche n'a pas traité des vrais problèmes (elle parle de la campagne électorale encore fraiche dans les débats et les mémoires ... mais il est vrai que depuis la gauche ne va pas beaucoup mieux ...)
Elisabeth dit qu'on a voté non en France et peut-être en Irlande parce que chacun a expérimenté le dumping social.
La taxe Co2 ... nous les radicaux nous en avons parlé avec un conseiller de Borloo...
Mais fondamentalement la gauche ne répond pas sur les grands enjeux du monde et de la nation : rien sur la mondialisation rien sur l'Europe et ce vide profite à la droite.
Le pessimisme, l'absence de projet profite fondamentalement à la droite...
Attention : à gauche, il y a danger après les victoires aux élections locales, le Parti socialiste peut se satisfaire d'être un parti d'élus.
Il y aurait partage des pouvoirs ... Sur les questions de fond, on fait confiance à l'Etat, pour la gestion locale, on laisse la gauche se débrouiller.
Franck : il y a eu des nouvelles données à la suite des élections locales. Tout d'abord, à gauche, le PC n'est pas moribond. Il a repris des villes... Et il est concurrencé par l'extrême gauche qui a fait de très bons scores sans se donner les moyens d'accéder à des responsabilités... enfin, le PS bien qu'ayant fait un bon score ne s'est toujours pas sorti de ses soucis et en a de nouveaux.
Le PS sera-t-il capable de se débarasser l'influence de ses branches marxisantes pour réaliser une véritable mue en partie de gouvernement ?
Comment y voir clair dans les 14 prétendants au pouvoir du PS ?
La mission des radicaux : peser sur le PS pour qu'il éclate ... le pôle de la gauche n'est pas la gauche de la gauche....

... Voilà quelques extraits de ce premier café radical... où forcément, vu la richesse du thème, le café s'est parfois répandu hors des tasses.
Et c'est très bien...
Prochain rendez-vous : vendredi 4 juillet au même endroit (café de Bigards - qui nous a magnifiquement accueilli) - Le thème : Faut-il boycotter les jeux olympiques ?
Réservez votre soirée !

vendredi 13 juin 2008

Nulle part ailleurs ...


C'est bien à Louviers, et nulle part ailleurs ... contrairement à ce qu'a annoncé France Bleu ce matin (qui a situé le café du Jardin de Bigards à Evreux ... et qui n'a rectifié qu'une heure après, sans s'excuser) ... C'est comme si à France Bleu Rouen, ils avaient un peu de mépris pour ce qui leur est transmis par France Bleu Evreux... C'est dommage. Dommage aussi parce qu'ils n'ont passé qu'une seule fois mon interview ou je parlais de l'évolution de la gauche...

Bref, tout le monde est invité ce soir au café radical, et ça se tient toujours à Louviers au 39 rue de Quai, au restaurant le jardin de Bigards.

Pour le baptême, y aura une surprise...
Ci dessous, le lien pour s'y retrouver ... ci besoin, radio guidage au 0679319885

jeudi 12 juin 2008

le café radical crée l'événement

Saluons la super couverture presse pour le café radical ... Un article de Paris Normandie (cliquez sur le lien ci-dessous) et un autre aussi dans la dépêche ont suivi l'interview publié dans le blog de José Alcala.
http://www.vernon27journal.info/

Quelle fête pour le baptême (républicain) du café radical. Dans la foulée, j'ai aussi été interviewé par France-bleu. On verra demain matin ce que ça donne. Beaucoup d'intérêt en tous les cas pour le premier café politique de Normandie...


N'hésitez pas venez vous joindre au débat.


http://www.paris-normandie.fr/index.php/cms/13/article/18420/


Heureux ceux qui ont soif, car ils seront rassasiés ... surtout s'ils écoutent france bleu demain matin et qu'en plus ils viennent au baptême du café radical !

mercredi 11 juin 2008

A gauche vraiment refuse le débat.


Enfantillage ou populisme ?




On aurait pu croire, après le passage de Besancenot à la télé et leur insistance à avoir des élus municipaux, que l'action locale pouvait intéresser les gauchistes d'A gauche vraiment. Certains on voulu voir un changement de stratégie de la part des trotzkystes voulant créer le "Nouveau Parti Anti-capitaliste" (défense de rire ...)




En fait, lorsque la municipalité propose un débat sur la sécurité dans un quartier et sur les problèmes posés par la vidéo-surveillance, la Ligue communiste révolutionnaire n'a rien d'autre à proposer qu'un chahut organisé, doublé de jérémiades sur la liberté d'expression.




C'est toujours dur de vieillir ... et on peut comprendre des attitudes individuelles infantiles au cours d'une réunion, comme on peut expliquer qu'un professeur chahuté veuille se venger de ce qu'il a eu a subir de la part d'enfants mal élevés...


En tous les cas, il est difficile d'appeler cela un comportement politique, à moins de faire référence au pire populisme. Le plus récent exemple nous a été donné par les chasseurs qui avaient voulu empêcher les Verts et Noël Mamère de s'exprimer en 1997 lorsqu'il était venu à Louviers. Tout faire pour empêcher le débat.




C'est très dommage, parce que la sécurité et la vidéo surveillance posent de vrais problèmes dans les quartiers. Les habitants des Acacias et les lovériens méritent mieux que ça. La sécurité à l'heure de l'électronique est un domaine où la réflexion est nécessaire.(1)


La municipalité de Louviers, après des années de travail sur le terrain, après la création d'une structure dotée d'éducateurs et d'animateurs, a mis en place après plusieurs séances de réflexion et à la demande des habitants, un système de vidéo-surveillance présenté lors d'une réunion de quartier aux Acacias.


C'est un sujet grave, qui touche parallèlement aux problèmes de sécurité publique et au respect de la liberté individuelle. C'est donc très démocratiquement que Franck Martin et son équipe ont choisi de présenter le projet aux habitants du quartier concerné tous invités à la réunion au centre Pastel.


Incapables de se montrer à la hauteur du débat et des aspirations de la population, A gauche Vraiment s'arc-boute sur ses incohérences.


(1)On ne peut avoir le même point de vue sur la sécurité à l'heure de la vidéo-surveillance que lors de la révolution russe lorsque des milices aléatoires allaient laisser la place au plus formidable instrument de répression que la terre ait porté... excusez-moi, je m'égare !









mardi 10 juin 2008

Un article du monde


Sarkozy est à la recherche de son électorat. Une bonne analyse électorale de Jerôme Jaffré, mais le mal dont souffre Sarkozy ne vient pas que de son électorat, n'est ce pas ?


Allez, on en reparle au café ....


lundi 9 juin 2008

Une interview sur le café





Un peu plus sur le café...

Nous avons présenté le café à la presse. Ambiance très sympa.

A la fin, José Alcala, a réalisé ce petit interview réalisé avec le soleil dans les yeux.



vendredi 6 juin 2008

mercredi 4 juin 2008

Questions café


C'est bon !

Je commence à avoir des questions...

J'essaie des donner des débuts de réponse...

Question : Qui peut venir au café radical ?

tous ceux qui en ont envie...

Question : Combien de temps dure un café radical ?

ça commence à 18 heures, ça se termine à 20 heures.

Question : si on veut continuer à se taper la discute après, on fait quoi ?

On fait ce qu'on veut... Mais enfin, le café ni le restaurant ne ferment à cette heure. Alors, on peut continuer la soirée agréablement en attendant le renouvellement de l'opération le mois d'après.

Question : Et si on veut proposer des thèmes de débat ?

Vous êtes les bienvenus. Il y aura un débat par mois. Après celui de juin, il y en aura un autre le premier vendredi de juillet ... puis un autre en septembre... et après, un chaque premier vendredi de chaque mois... sauf exception. Le programme n'est pas arrêté. Les thèmes peuvent être directement politiques, mais aussi recouvrir des problématiques locales, ou des sujets de société... Nous ne nous interdisons rien ! Peut-être même que la réunion du 13 juin décidera du thème du 4 juillet ...


A vendredi 13 ... mais d'ici là, n'hésitez pas à me poser vos questions.

mardi 3 juin 2008

De Clément à Dati pourquoi nous avons de mauvais ministres de la justice


Je m'étais imaginé lorsque Pascal Clément (vous souvenez-vous de lui ?) était, il y a à peine plus d'un an ministre de la Justice, qu'on ne pourrait pas descendre plus bas.


J'admets aujourd'hui mon erreur.
Zinoviev(1), classait en deux parties ses compagnons de misère dans les camps de travail. Il y a les optimistes et les pessimistes. Les pessimistes disent que ça ne peut vraiment pas aller plus mal et les optimistes disent que ça peut aller encore plus mal ...


Pascal Clément était toutefois victime d'une situation intenable, représentant d'un chiraquisme à l'agonie, sous l'influence d'un ministre de l'intérieur candidat à l'élection présidentielle. Il paraissait d'autant plus inexistant qu'il avait en face de lui une machine de guerre idéologique, prenant toute son ampleur dans l'affaire Clearstream où il n'eut à prendre que les balles perdues des tirs croisés entre le 1er ministre Villepin et son ministre de l'intérieur Sarkozy.


La bouille déconfite de Pascal Clément a marqué quelques mémoires, dont la mienne, lors des attaques répétées du ministre de l'intérieur endossant systématiquement le parti pris idéologique des syndicats policiers contre une justice dont il convenait de dénoncer un laxisme contredit par les faits... mais pas par le Garde des sceaux.


Enfin, comble de la déconfiture, ce bon Pascal Clément restera dans les mémoires comme celui qui aura été définitivement marqué par l'affaire d'Outreau ... dans laquelle il n'était certes pour rien, mais où il a semblé dépenser toute son énergie à passer inaperçu...




De ce point de vue, Rachida Dati semblait l'antithèse de Clément.


Personnalité forte et énergique, membre éminent de la garde rapprochée du nouveau pouvoir, elle semblait avoir pour mission de redonner à la Justice et à sa fonction ministérielle toute sa dimension.




Bénéficiant au début de son mandat d'un double état de grâce, Rachida Dati a mené à la baguette la réforme de la carte judiciaire. La réforme menée à la baguette a été à l'image du système sarkozyste. Bloquée sur des schémas inamovibles, marquée par une incapacité d'écoute, se séparant de huit membres de son cabinet en huit moi, se coupant du corps judiciaire, elle a fini par s'aliéner la réalité du terrain local, allant jusqu'à frôler la défaite aux élections municipales dans l'imperdable VIIe arrondissement de Paris.




En fait, tout ça pour ça !




Rachida Dati se trouve éloignée peu à peu des cercles rapprochés du pouvoir.


Quand Sarkozy a créé un groupe des 7 pour décider de la politique gouvernementale en dehors de son premier ministre (du jamais vu sous la 5e République !) elle n'en a pas fait partie. Quand Balladur l'a jugé trop nulle pour défendre le projet de réforme constitutionnelle, elle n'a pas été défendue.


Enfin, après sa bourde qui l'a poussé à défendre le jugement anachronique du tribunal de Lille sur la légitimité du pucelage dans le mariage moderne, elle a été contrainte de battre en retraite !....


Nous avons un bien mauvais ministre de la Justice... mais ce n'est pas seulement parce que n'est pas Badinter qui veut.


En fait, comme Clément, Dati est un Ministre Nul, parce qu'il est l'image d'une justice absente. Cela va bien au delà de l'évaluation des ministres... vieille lubie sarkozyste aujourd'hui disparue, mais pour combien de temps ?


Derrière l'image de la justice, il y a l'image de la République et de son Président.


Fondamentalement, Sarkozy rêve d'une Justice secrétariat d'Etat sous la dépendance d'un Ministère de l'Intérieur puissant ou sous influence (la sienne d'influence, bien entendu)...

Heureusement qu'on n'en est pas là....

Et Sarkozy en usant tous ses soutiens, ne risque-t-il pas de s'user lui-même ?


La réponse au prochain café radical !
(1) Zinoviev, Les Hauteurs Béantes, un ouvrage qui doit dater des années 1976 ... ou pas loin et qui pré-annonçait la fin de l'empire soviétique

lundi 2 juin 2008

Un baptême républicain





Louviers lance le premier café radical de Normandie sous le marrainage d'Elisabeth Boyer,


Le premier rendez-vous auquel chacun est invité aura lieu vendredi 13 juin à 18 heures... un vendredi 13, ça ne peut que nous porter chance !



Le premier thème : Sarkozy est-il fini ?



Le lieu, le Jardin de Bigards, 39 rue du Quai à Louviers (en face du jardin de Bigards proprement dit).



Bientôt, d'autres informations sur la manifestation.


Entrée libre, expression libre, boisson payante pour une soirée riche.
Faites le savoir autour de vous


A bientôt



Sarkozy est-il fini ?


Un premier élement de réponse avec Emmanuel Todd interviewé sur France info. en cliquant sur le lien ci-dessous (j'ai repris ce lien à partir du lien intratnet du prg) :



D'autres éléments de réponses seront prochainement proposés...